?

Log in

No account? Create an account

Previous Entry | Next Entry

Non, vous ne rêvez pas, c'est la suite



Les larmes ne coulaient pas. Il aurait pourtant tellement aimé pouvoir pleurer Fred. Fred, un de ses presque frères, un des membres de cette famille fantastique qui l’avait adopté sans arrières pensées … A côté de lui, Ginny avait elle aussi les yeux secs, elle n’avait plus pleuré depuis la mort de Dumbledore …

A ce moment là, le mage évoqua la vie pleine de bonheur de Fred. Percy monta sur l’estrade, juste devant le cercueil blanc, surmonté de l’Ordre de Merlin, première classe, à titre posthume bien entendu … Alors la voie de Percy s’éleva :

- La dernière chose que Fred a fait était un sourire. Georges, je sais à quel point tu dois te sentir amputé. Je le sais, Bill le sait, Charlie aussi, Ron et Ginny aussi. Je sais que ta peine est double, tu dois maintenant assumer de n’être plus qu’un, personne parmi nous ne pourra jamais comprendre ça … Mais je crois que tu ne dois pas oublier que nous sommes là nous aussi, ta famille …

Il ne put terminer sa phrase, submergé par un sanglot. En écoutant ces paroles, Georges avait relevé la tête, et, dans ses yeux, apparaissait de nouveau une lueur de détermination. Bien sûr, elle ne retrouverait sans doute jamais totalement son espièglerie d’avant, mais Georges, grâce aux mots de son frère, avait retrouvé une bonne partie du courage qu’il avait perdu avec son jumeau.

Alors, comme s’ils réalisaient vraiment, enfin, tout ce qui s’était passé, les pertes qui étaient les leurs (les enterrements de Tonks et Remus avaient été particulièrement difficile, sous les pleurs du petit Teddy), alors, enfin, les larmes se libérèrent des yeux de Harry, et de Ginny aussi. Enfin, ils pouvaient pleurer la perte de leurs êtres chers, enfin, ils pourraient aller de l’avant.

Tags:

Comments